Imperial Cleaning

La Fondation des maladies mentales devient la Fondation Jeunes en Tête.

La société a évolué et les hommes avec. Maintenant cette mission se poursuit exclusivement par la prière.

J'appuie la cause

Découvrez toutes nos initiatives pour les jeunes Québécois de 11 à 18 ans sur notre nouveau site.

Alors que j'étais hospitalisée, j'ai rencontré une religieuse. Je l'ai observée prier, et soigner les malades. Cela a été le déclic. J'ai pris contact avec elle.

Elle m'écoutait et me conseillait sur mon désir de devenir religieuse. Un jour, elle me fait savoir que les soeurs de Saint-Paul de Chartres avaient besoin de quelqu'un en Guadeloupe à l'hôpital général. Je suis alors partie travailler avec les soeurs de cette congrégation. C'est là que j'ai fait ma demande pour rentrer au noviciat, au plus grand désespoir de ma mère qui avait d'autres projets pour moi. Le 8 décembre , à 20 ans, j'ai fait ma rentrée officielle au noviciat à Fort-de-France sur la route de Didier.

La supérieure est venue m'accueillir, on m'a habillée d'un habit noir avec un petit voile et on m'a dit d'aller dire au revoir à mes parents. Pour la première fois, j'ai voulu faire marche arrière quand j'ai vu mon père sortir un mouchoir et verser quelques larmes.

Je savais que je venais de tout quitter pour me consacrer à ma nouvelle vie et cela fait 50 ans que je suis au service du Seigneur. Que s'est-il passé pendant toutes ces années? Il faut avoir la vocation parce que la vie de religieuse n'est pas si facile qu'on le pense.

Il m'est même arrivé de pleurer. J'ai été orientée vers le scolastique. Je voulais soigner les malades à l'hôpital. Je suis revenue sur les bancs de l'école pour préparer mon baccalauréat alors que j'enseignais déjà au pensionnat de Bouillon. Le bac en poche, je suis partie à Rome pour poursuivre des études de théologie.

J'ai passé tous mes diplômes, ce qui m'a permis d'exercer pendant une dizaine d'années dans le diocèse de Fort-de-France.

De retour en Guadeloupe, je participe à une formation diocésaine à Basse-Terre avec les Pères Modetin et Chalder, venus nous prêter main-forte. J'interviens aussi sur Radio Massabielle le lundi matin, toujours dans le cadre de la formation théologique.

Quel regard portez-vous sur le monde qui vous entoure? Ce n'est pas parce qu'on est religieuse qu'on est sorti du monde. Dans l'Évangile, le Seigneur a dit: On ne peut pas vivre, aujourd'hui, les yeux fermés et s'enfermer dans sa bulle sous prétexte qu'on ne doit pas regarder autour de soi parce qu'on est religieuse.

La société a évolué et les hommes avec. La religieuse a un portable, surfe sur internet et doit faire l'effort de s'adapter au monde moderne qui l'entoure. C'est en s'ouvrant à la communication qu'elle parviendra à accomplir ce travail d'évangélisation qui est la mission première de l'Église. À propos de la politique, chaque chrétien doit savoir ce qui se passe dans son pays, sa ville, sa communauté.

Vivre la politique, c'est avant tout s'informer et se former, s'intéresser à ce qui se passe dans la cité. Fini le temps où on allait voter juste pour émarger sa carte électorale. Il faut voter avec conscience parce que l'on veut changer les choses. Par ailleurs, j'ai beaucoup côtoyé les jeunes et j'ai pu constater qu'il y a une grande souffrance chez eux. Ils ont grandi si vite et les parents ont été dépassés. Il ne faut pas les condamner, mais les écouter, chercher à les comprendre, les rassurer et nous verrons qu'ils vont se confier à nous et partager avec nous un certain nombre de choses qui nous échappent.

Nous avons beaucoup à apprendre de ces jeunes alors ne leur fermons pas la porte. Que représente pour vous la Journée de la femme? Journée de la femme, des secrétaires, des grands-mères On met l'accent sur une date et après c'est fini. La femme a une place importante dans la société et ce depuis les temps anciens.

On a trop longtemps passé sous silence ses capacités. Elle n'a pas à rougir de la notoriété des hommes. Ce n'est pas une journée consacrée à la femme qui va changer quelque chose, sauf à mettre en avant cette exploitation honteuse de la femme, la femme objet, la prostitution La question que l'on peut se poser, jusqu'à quand compte-t-on utiliser l'image de la femme à des fins publicitaires, commerciales et sexuelles?

Quels sont les loisirs d'une religieuse? Tout le monde est sous pression, stressé et même chez les religieuses, cela se ressent. Le temps consacré aux loisirs est infime. Mes loisirs sont la lecture, la couture, la peinture, la télévision, internet La lecture est ma véritable passion, quelque fois je regarde un bon DVD.

À part les bouquins de théologie, j'aime beaucoup les romans policiers et partout où je suis, j'emporte un livre avec. Maison Provinciale du 19 au 28 A o û t Jubilé d'Or et d'Argent. Dieu est maître de la Parole. Le silence est le lieu où Dieu nous parle. Nous sommes des êtres de silences, des êtres de parole. Il y a des bons comme des mauvais silences, mais le silence de vie est le secret du bonheur. Ouverture de la retraite par Sr Agathe. Sr Daniel et Sr Léonie Sébastien en gros plan.

L'heure de la conférence. Pourtant, les hésitations si elles sont peintes par Jérôme Bosch deviennent une célébration de la vie qui questionne. Le travail de mémoire devient un combat. Marcela gereda et Argan Aragon relatent la lutte que représente le recueil de témoignages des victimes de la dictature au Guatemala, pour les faire accéder à la reconnaissance et les maintenir dans la lumière de l'action. C'est ce que souligne Camille Petit à partir des réflexions d'Hannah Arendt sur le passé et la tradition.

Il nous appartient de le poursuivre. Regard sur l'Avant Jacques Chopineau. Le chemin de l'homme - la mémoire Jacques Chopineau. En chemin avec le Vagabond de Bosch Chantal Humbert. Mémoire après un génocide - Guatemala Argan Aragon. Les animateurs étaient très dynamiques et très drôles.

Malgré leur humour, ils ont réussi à faire passer un message sérieux et préoccupant. Élève de 4 e secondaire, École secondaire Donnacona, Décembre Expliquer à nos jeunes c'est quoi la maladie mentale leur permet de mieux comprendre et peut-être même aider des amis, des proches dans la détresse.

Pour les jeunes Solidaires pour la vie. Partners For Life is an evidence-based large scale outreach program with the mission to raise awareness on teen depression. It is offered to youth aged 14 years and older throughout the province of Quebec and in the Ottawa region. Vous désirez en savoir davantage sur les maladies mentales?

Consultez le répertoire afin de trouver une ressource en santé mentale près de chez vous. Savoir décoder son ami Sois attentif aux changements dans son compo Tous nos conseils pratiques.

La Fondation des maladies mentales a besoin de vous. Aidez-nous à diminuer la souffrance des personnes atteintes et celle de leurs proches. Nous vous remercions pour votre engagement envers la santé mentale et nous vous invitons à faire partie de cette nouvelle aventure. La Fondation recueille toujours les dons planifiés et les dons in memoriam pour la santé mentale. Ressources en santé mentale Répertoire provincial des ressources Conseils pratiques et dépliants Liens utiles.

Activités de financement Campagne majeure Événements-bénéfice Faire un don Nos donateurs Organiser un événement-bénéfice. Nouvelles Actualités en santé mentale Dernières nouvelles de la Fondation Infolettre.

Accueil Solidaires pour la vie Partager Imprimer La dépression est réversible. Haut de page Objectifs Démystifier la maladie mentale afin de briser les tabous Favoriser de saines habitudes de vie Informer quant aux signaux de détresse et aux différentes étapes à suivre pour aider un proche en détresse psychologique Promouvoir les ressources du milieu et mettre les jeunes et les adultes en lien avec celles-ci.

Haut de page Types d'animation Solidaires pour la vie offre 5 types d'animation adaptée à différentes clientèles: Pour les jeunes Pour les parents Pour les enseignants Pour les futurs intervenants Pour les pairs aidants.

Menu de navigation