Imperial Cleaning

Affaire"sécurité islamique" à Pouytenga : La FAIB a rencontré les responsables

Est-ce-que les auteurs avaient informé la FAIB qui est leur structure de référence pour une telle initiative.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

Désormais, c'est dans cette direction que se tourneront les musulmans lorsqu'ils font la prière. La construction de la mosquée à proprement parler fut réalisée vers l'an , sous le règne d'Omar ibn al-Khattâb. Durant le règne de son successeur, le calife Othmân ibn Affân - , l'espace de prière fut agrandi, puis recouvert d'un toit en bois soutenu par des arcs reposant sur des colonnes.

En , après que le calife omeyyade Abd al-Malik eut reconquis la Mecque sur Ibn Zubayr , le gardien du lieu saint releva les murs extérieurs, recouvrit le plafond de teck et fit peindre d'or les colonnes.

Son fils Al-Walid ben Abd al-Malik - fit annexer une portion de terrain à la superficie de la Mosquée et rénova le bâtiment, remplaçant le bois et élevant des arcs, décorés de mosaïques, sur des colonnes de marbre provenant d' Égypte ou de Syrie.

Le calife abbasside Abou Ja'afar Al Mansour - donna ordre d'adjoindre une vaste superficie à la Mosquée d'Al Haram et fit construire un couloir circulaire. En outre, il doubla la taille de l'aile nord et l'ouest de la salle de prière , et bâtit le minaret de Bab al-Umra sur l'angle nord-ouest, qui fut le premier minaret de la mosquée.

En , en raison du nombre croissant des pèlerins , le calife Al-Mahdî - acheta, lors de son pèlerinage , les maisons situées entre la mosquée d'Al-Haram et le Mas'a la galerie reliant le rocher d'Al-Safa à celui d'Al Marwah. La mosquée compta ainsi quatre minarets. La superficie de la mosquée atteignit un premier apogée en , sous le calife abbasside Al Mouqtadir Billah , et elle resta inchangée jusqu'à l'époque saoudienne. Aucun agrandissement ne fut entrepris pendant les règnes des Fatimides , Ayyoubides , Mamelouk et Ottomans , durant lesquels les travaux se limitèrent à la restauration et à la réparation du complexe.

Ainsi, en , la partie nord de la mosquée prit feu, et une centaine de colonnes de marbre , ainsi que le plafond furent endommagés. Les autres sections subirent des dommages lors d'une inondation. La mosquée fut alors restaurée par le sultan mamelouk An-Nâsir Faraj ben Barquq - Les colonnes de marbre endommagées furent remplacées par des colonnes en pierre venant des carrières situées à proximité des montagnes du Hedjaz , tandis que le toit était reconstruit avec du bois en provenance des montagnes de la région de Taïf.

On doit également aux sultans ottomans une contribution importante au développement architectural de la mosquée. En , le sultan Selim II - ordonna à son architecte Sinan de la rénover en profondeur. Quelques années plus tard, en , des pluies entraînèrent d'autres dégradations, à la suite de quoi le sultan Murad IV ordonna une nouvelle restauration de la mosquée, avant de faire reconstruire la Kaaba en Le bâtiment comportait de nouvelles arcades en pierre appuyées sur de fines colonnes , avec des médaillons entre les arches.

Les dalles du sol autour de la Kaaba furent remplacées par de nouvelles dalles de marbre de couleur, et les Ottomans portèrent le nombre de minarets à sept. On peut distinguer trois phases dont la dernière est en cours dans les agrandissements entrepris par la dynastie saoudienne, qui donnent à la mosquée sa physionomie actuelle. Le roi Saoud ben Abdelaziz Al Saoud lance en un très important programme d'extension et de reconstruction de la Mosquée d'Al Haram, ainsi que de restauration de la Kaaba.

Dans cette première phase, qui s'est terminée en , la construction de la nouvelle structure nécessita d'importants travaux de démolition autour de la mosquée ottomane.

On éleva une arcade à deux étages de colonnes en pierre artificielle, recouvertes de panneaux de marbre sculpté. Le plafond de ces galeries fut décoré de caissons moulés en plâtre , et le sol fut recouvert de pierre et de marbre. Au cours de cette première extension saoudienne , le Mas'a a été prolongé pour être intégré dans la mosquée.

L'extension a été construite sur deux étages, avec une structure de béton armé revêtue d'arches sculptées dans le marbre et de la pierre artificielle. Cette salle communique avec la rue et la mosquée par onze portes. Les portes Bab al-Salam et Bab al-Umra ont également été rénovées afin de faire correspondre leur style à celui de la porte du Roi Abdul Aziz , de construction récente, située sur la façade sud.

Quatre minarets ont été construits près de Bab al-Umra et Bab al-Salam , et les trois plus anciens ont été remodelés. Ils atteignent une hauteur de quatre-vingt-neuf mètres. Chacun d'entre eux possède deux balcons décorés de colonnettes octogonales. Ces travaux ont permis de construire une nouvelle aile ainsi qu'une zone de plein air pour la prière , au sud-est de la mosquée.

De plus, la nouvelle salle de prière est devenu accessible par la monumentale Porte du Roi Fahd au sud, qui mène à la Kaaba. Son arcade est carrée avec un toit à caisson. Les colonnes sont des panneaux plaqués de marbre , alors que les voûtes sont recouvertes de pierre artificielle et de moulures en plâtre. Le dôme de l'espace [Quoi? Cette décoration fut utilisée pour dissimuler des haut-parleurs et le câblage électrique.

L'opération a été attribuée, à la suite d'un concours, à l'agence d'architecture française Architecture-Studio [ 12 ]. Les travaux devraient durer jusqu'en En , ces travaux d'agrandissement ont entraîné la destruction de certaines des parties les plus anciennes de la mosquée [ 13 ].

Le 11 septembre , à quelques jours du pèlerinage, une tempête a provoqué la chute d'une grue, ce qui s'est soldé par un lourd bilan: À l'automne , la Grande Mosquée de La Mecque a été occupée par un groupe d'insurgés islamistes durant deux semaines, entre le 20 novembre et le 4 décembre. De nombreuses personnes travaillent à la mosquée Al-Haram dont une quinzaine d' imams et de muezzins. Les muezzins de Haram Sharif doivent posséder un certain nombre de qualités, dont les plus importantes sont: Ils sont actuellement au nombre de seize.

Durant le ramadan , on leur adjoint six muezzins en renfort. Durant la prière, un muezzin assiste aussi les imams , en répétant leurs paroles à voix haute. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Redirigé depuis Masjid al-Haram. Cela nous inquiète beaucoup. Le contexte a fait que les gens ont eu peur que ça ne devienne autre chose plus tard.

En même temps, cette situation révèle la peur intérieure du peuple Burkinabè. Elle révèle la terreur que les attaques terroristes ont pu semer dans le coeur des Burkinabè. Les Burkinabè sont sur la défensive et tire sur tout ce qui bouge. Cependant, il faut reconnaître que les ennemis de la religion en ont profités pour exagérer. Et maintenant que sa tourne mal cette même autorités se refugi dans un mutisme et abandonne le pauvre imam de pouytenga se débattre tout seul pour donner des explications.

Ensuite ses prêches sur les ondes de la voix du SOUM prônait le radicalisme. Et la suite on le connait. Donc en conclusion je dis aux musulmans de faire attention. Une sécurité islamique permettra à certains recruteurs certains terroristes de faire des recrus. La FAIB doit rester vigilant en interdisant purement et simplement ces initiatives. Je ne comprends pas. Je ne suis pasconvaincu. Il vaut mieux que le président laisse les jeunes prendre le destin du Burkina en main.

Les vrais musulmans de Manille aux Philippines, en passant par le Burkina Faso, ou la Médine en Arabie saoudite, ne se protègent pas, ni se cacher derrière des défenseurs Islamique pour enseigner les versets du saint coran qui est de la tolérance et la paix. La preuve est que vos comportements vis-à-vis des autorités et le peuple Burkinabé manquent de lisibilité. Bonjour, attention pourquoi la tenue qui installe une autre personnalité dans la tête des soit disant sécurité islamique. Félicitation à la FAIB pour cette initiative.

Merci à la FAIB pour sa sagesse. Est-ce-que les auteurs avaient informé la FAIB qui est leur structure de référence pour une telle initiative. La FAIB doit être ferme avec ses membres. Les membres récalcitrants qui vont oser prendre des initiatives privées sans leur décision doivent être sanctionnés. Ou ils font parti de la FAIB, ou ils ne font pas parti. Encore merci à la FAIB et à tous.

Il appartient aux autorités de prendre leurs responsabilité pour dissiper toute initiative de nature à créer un terreau fertile à la dérive. Sinon on va rester mouta-mouta à les regarder mettre le pays à feu et à sang.

Des gens qui négligent leur propres parents non wahabia. Le monde a ouvert grands les yeux, mais trop tard et la suite, on connaît. Autrement, il y avait quelle raison à aller montrer les tenues à la gendarmerie? Pour dire après que "nous sommes légalement reconnus parce que les autorités sont au courant de nous". Et une fois la cérémonie terminée, ceux qui portent ces signes distinctifs les enlèvent quand ils quittent les lieux de cérémonie. Quand on connait pas, faut demander.

Arretez de nous divertir, est ce que les dozos et les kolgweogo font ils des exercices physiques? Bonjour chers amis internautes 1 à 16 sous mes yeux et merci pour vos réactions si diverses.

Il est vrai, la méfiance est de rigueur, de nos jours, pour toute tentative associative à caractère sectaire. Où a-t-on vu la communauté islamique interférer dans tout ça? Encore une fois le Burkina Faso est un pays laic et appartient à tous les burkinabè sans distinction: Lassociation est dissoute point barre.

Celui qui nest pas content peut aller se pendre. Leurs explications ne tiennent pas et portent à confusion. Même si on le convainquait comment comment, il est resté sur ses gardes. Laisse les gens libres. Ils se baladerons en ville avec ça puis commenceront autres chose derrière la tenue. Partout, des gens sont désigner pour faire Fiissa bidilaye ou pour guider sécurité mais ils ne sont jamais en tenue.

SVP, il faut arrêter ça. Chers tous, arrêtons ça tout de suite et maintenant! La FAIB a eu raison de réagir de réagir tout de suite. Au fait que devient notre Koro Yamyelé? Chers Burkinabé, nous savons tous comment est né Bokou Aram. Je suis vraiment attristée de remarquer que certains personnes porte des analyses positives sur le débat..

Nous Burkinabé faisons preuve de vigilance à nos propos. Nous devons sentir la veille sécuritaire au niveau de nos autorités en charge de la sécurité.

DIEU est amour, paix et tolérance. Je crois sincèrement que les gens doivent éviter jouer avec le feu. Au Burkina, nous devons tout faire pour préserver le vivre ensemble et travailler main dans la main quelle que soit notre appartenance religieuse, ethnique, sociale, à assurer la sécurité et le développement de notre chère Patrie.

Comme il est facile de manipuler les esprits on trouve un diable et on le présente comme tel et top le jeu est joué. Belle réaction de la FAIB Je ne comprends pas notre gouvernement. Pourquoi ne pas être catégorique sur une question sensible comme celle là. Je suis musulman mais je suis contre ça.

Hebergeur internet