Imperial Cleaning

Hippocrate

Sa famille, d'origine aristocratique, transmettait un savoir médical et prétendait, comme les autres familles Asclépiades , descendre d' Asclépios par son fils Podalire [ 1 ]. Selon Debru, le médecin historien helléniste Littré aurait traduit à l'envers la dernière phrase en la présentant ainsi:

Première implantation de pace-maker sans sonde à l’hôpital Henri Mondor

Formulaire de recherche

Son premier rôle est de juger de votre état de santé. Il est bien entendu possible que votre environnement de travail ne soit pas bon pour vous et puisse même expliquer les raisons de votre arrêt.

Le médecin peut le comprendre. Toutefois en cas de dépression, le travail à lui seul peut sembler insuffisant pour justifier un arrêt. Ne parlez pas de votre emploi, mais restez concentré sur vos symptômes. La meilleure réponse est bien entendu oui, car elle confirme que vous ne cherchez pas des arrêts maladies chez différents médecins en profitant du système. Si vous avez changé de médecin généraliste pendant votre arrêt de travail, pensez à justifier les raisons de ce changement déménagement ou autre.

Si vous faites régulièrement les analyses et si vous prenez régulièrement le traitement prescrit. Il peut consulter votre dossier médical. Savoir si vous prenez régulièrement vos médicaments, si vous consultez des spécialistes, etc.

Il peut arrêter le versement de vos indemnités , surtout si vous ne vous présentez pas à la convocation. Celui-ci remplit alors un dossier qui passera devant une commission. Il peut être en désaccord avec votre médecin traitant.

Il peut vous remettre apte au travail. Pour cela il faut consulter votre médecin généraliste. Une visite à domicile peut être décidée par le médecin conseil. Il ne peut pas vous rendre inapte à une activité ou à un poste , ceci est le rôle du médecin de travail. Il ne peut modifier votre traitement.

Il ne peut contacter le médecin de travail. Il peut demander un avis à ses collègues de manière gér. Si le médecin conseil estime que vous pouvez retourner au travail, vous devez contacter votre employeur afin de planifier un rdv chez le médecin de travail. Ce dernier peut au contraire vous mettre inapte à certaines activités dans votre entreprise, voire inapte à votre poste.

Le jour de la convocation, le médecin sorti le journal local DNA du week-end dernier avec une photo du malade en première page de la rubrique sport. Le malade en arrêt de travail portait sur ses épaules un énorme radiateur en fonte.

Par pur hasard, le malade était convoqué 4 jours plus tard. A voir avec le médecin conseil pour ce point. Le mieux à mon avis est de réaliser un bilan de compétences. Je pense que ça mérite un article car tenir compte de sa maladie est essentiel pour trouver une adéquation entre sa vie professionnelle et sa vie privée.

Je suis suivie part un psychiatre. Merci de me comprendre!!! Expliquez donc en détail votre fatigue, et tous les autres problèmes physiques que votre dépression entraine. Ce qui pourrait vous permettre de reprendre le travail. Je trouve que ça réaction est plutôt un bon signe. Maintenant je peux me tromper.

Si vos douleurs sont persistantes et invalidantes, votre médecin traitant devrait logiquement vous renouveler. Vous ne devriez pas revoir le médecin conseil avant quelques mois.

Pour votre moral, je ne peux que vous conseiller de consulter un psy. Vous entendre parler vous fera prendre conscience de choses enfuies au fond de vous. Je consulte un ORL et suis sous traitement médicamenteux pour cela. Je prends du diamox et du lisanxia.

Apres en voir parlé a mon généraliste, ce dernier me dit de continuer de voir un psychologue il dit que les psychiatres ne sont pas mieux que les psychologues et que quand je ne pourrais plus payer, arrêter les séances.

Je ne sais pas ce que je dois lui emmener comme document et si il comprendra mon mal être? Bonjour, désolé pour cette réponse tardive, je viens de prendre connaissance de votre message. Il prend ma tension Vous plaisantez , je suis sous traitement pour hypertension. Quand je suis normale je suis à Malgré mes boites de médicament apporter pour lui faire voir sipralexa, sedacid, myolastan, loortan, Que dois je faire si je ne me sens pas encore bien et prête? Madame, monsieur est ce que: Désolé pour la réponse tardive.

Je viens de prendre connaissance de votre message. A ce jour je suis en réeducation pour le dos car il faut absolument que je muscle mon dos. Mon emploi est administratif et je suis tout le temps assise position inflammatoire. Il me reste 8 semaines de réeducation et les medecins sont formelles je pourrais reprendre mon emploi apres.

Désolé de ne pas avoir vu votre message avant. Bonjour merci pour ce blog! L inspection du travail me dit de le transformer en accident de travail ce que je fait enquête cpam…. Pourquoi font t ils trainer les choses!!!! Janvier avec tout les échanges avec mon employeur pour dénoncer le harcelement… nous sommes 3 dans le même cas j ai craqué envoye un texto a ma collègue en lui disant qu indirectement j allais passer a l acte ce que je fis avec un cocktail de médicament ma collègue a eu le réflexe d appeler les pompiers qui m ont emmener inconsciente a l hopital!

L inspection du travail me redemande de faire une demande AT toujours refusé nouveau recours CRA et dossier toujours pas étudie je ne sait pas pourquoi ils font tarder les choses comme ça je me pose des questions! Mon état de santé se dégrade de nombreux problème sont venu se greffer a cet depression luxation de la rotule pleuro pneumopathie,ma famille qui me met a la porte, couple conflictuelle avec mon ami… rien pour arranger les choses suivi par 2 psychiatre et mon medecin traitant!

On a du m arrête mes traitements car je faisais des hépatites médicamenteuse! A mon dernier rv j en pouvais plus je suis devenu hystérique aragophobe agressive 6lexomil par jour automédication et rien Y fait! Il ne s est pas mouillé! Je lui donne tout mes symptomes mes idees suicidaires! Je lui rajoute que je n ai plus d appétit reponse: Ben si vous grossissez Ben c normal du con c est les médicaments! Pas de tensions prisés juste les réflexes et palpations du ventre je vois pas le rapport avec ma maladie Je lui donne une protocole de soin de mon medecin traitant m a prépare pour m aide pour ce rv car il s inquiète énormément pour moi!

Le monde s effondré autour de moi! Comment avec un traitement de cheval et sans l accord de mon psy peut il prendre la décision de me remettre au travail je suis au contact de la clientèle a longueur de journée veut il que j agresse une cliente ou peut être veut il que moi je passe sous un train pour qu il est sa conscience tranquille pour sa prime de fin d année car il m a remis au travail!

L'auteur hippocratique n'est pas un athée, il considère que si la nature physis ou phusis a bien un caractère divin, elle n'est pas le jouet des caprices des dieux, elle est soumise à un processus logique de causalité que les dieux eux-mêmes ne brisent pas, et qu'il est possible de connaitre [ 50 ]. Selon Pigeaud, si le rationalisme grec s'est constitué contre les dieux, c'est au nom d'une conception plus pure du Divin. En écartant la maladie de toute causalité tragique, religieuse ou morale, De la maladie sacrée distingue définitivement la maladie du mal, et la remet dans le domaine d'un spécialiste, le médecin [ 53 ].

La maladie est un processus corporel sous influence combinée de facteurs environnementaux air, eaux, lieux , de l'alimentation et des habitudes de vie. Il s'agit d'une nouvelle vision de l'homme qui n'est plus en relation plus ou moins conflictuelle avec les dieux, mais en rapport avec son environnement. Ainsi les changements du corps ne dépendant pas d'une justice divine, mais du déroulement des saisons, du milieu social, géographique et climatique.

Solidaire de son milieu, l'homme jouit de la meilleure santé quand les influences extérieures sont équilibrées et modérées [ 54 ]. Cette nouvelle perspective est présentée dans le traité des Airs, Eaux, Lieux , considéré aussi comme un premier traité d'anthropologie, car l'auteur applique son analyse des individus malades à l'ensemble des peuples, expliquant leur diversité par les différences de climat et de lois régime politique [ 54 ].

Cependant, Hippocrate a travaillé cliniquement de façon empirique, en se basant sur son expérience et ses observations, et sur la foi de principes qui seront contestés par la médecine moderne en anatomie et physiologie tel est le cas de la théorie des humeurs [ 55 ] , [ 56 ] , [ 57 ].

Toutefois, outre les principes éthiques, ce qui reste le plus souvent d'Hippocrate en médecine moderne, sans avoir été oublié, sont les principes d'observation et d'analyse logique logique grecque des maladies appréhendées dans leur histoire et leur déroulement par enchaînement de causalités.

Ici le médecin hippocratique affirme que la finalité de la médecine n'est pas la réussite du médecin, mais l'intérêt du malade. Cependant la médecine reste un art technê , c'est-à-dire un métier, une technique qui ont leurs limites: Il existe donc aussi en médecine hippocratique un refus de soigner dans les cas jugés désespérés, de crainte d'y laisser sa réputation par exemple, dans Fractures , cas de fractures ouvertes du fémur ou de l' humérus à la face interne du membre.

Le fondement théorique de ce refus l'au-delà des ressources de l'art ne peut aller contre le cours naturel est devenu étranger aux consciences modernes [ 39 ]. Plus proches des préoccupations modernes, sont l'évitement de l'innovation spectaculaire, qui profite plus au médecin qu'au malade Fractures ou encore la probité du médecin qui lui fait reconnaitre ses propres erreurs pour éviter qu'elles ne se reproduisent Épidémies V [ 39 ].

Le médecin est le desservant de l'art. La relation thérapeutique est pensée en termes de stratégie d'alliance dans un combat. Il faut combattre la maladie et cette lutte est menée par le malade, le médecin est l'allié du malade, celui qui l'aide à combattre. Selon Debru, le médecin historien helléniste Littré aurait traduit à l'envers la dernière phrase en la présentant ainsi: Le médecin hippocratique doit donc déployer une stratégie professionnelle pour être accepté par le malade comme allié, d'abord par son savoir et son savoir-faire, mais aussi par l'apparence, l'attitude et le comportement, le discours et le sens du dialogue [ 28 ].

Aristote, et surtout Platon, transposent cette réflexion médicale dans la rhétorique , la politique et l' éthique. Le législateur doit être, comme le médecin, un homme non seulement savant en son art, mais aussi un maître de persuasion [ 62 ]. La médecine hippocratique se distinguait par son strict professionnalisme, sa discipline et la rigueur de sa pratique [ 63 ]. Les traités consacrés à ces questions sont en particulier Du médecin , De la bienséance , et De l'officine du médecin.

Ces textes recommandent aux médecins d'être toujours rigoureux, honnêtes, calmes, compréhensifs et sérieux. Une attention particulière est apportée à tous les aspects de la pratique: Il faut même veiller à garder les ongles courts pour utiliser au mieux le toucher du bout des doigts [ 65 ].

Enfin, les difficultés du métier sont ramassées dans le premier aphorisme des Aphorismes , plus connu par l'expression latine Ars longa vita brevis l'art est long et la vie est courte , mais dont le texte original complet est:. L'examen hippocratique du patient a pour but de déterminer l'écart entre son état présent et son état habituel, lorsqu'il était proche de l'état des gens en santé.

Pour cela, le médecin utilise ses cinq sens de façon systématique en commençant par la vue et progressive d'abord de loin puis de près, en allant d'une approche d'ensemble aux détails minutieux. Ayant rassemblé ces éléments, il questionne le patient ou son entourage pour les évaluer par rapport à un état antérieur [ 68 ] , [ 69 ].

C'est alors qu'il peut juger de l'opportunité de traiter, par quels moyens et à quels moments. Cette démarche est différente du diagnostic moderne qui vise à distinguer de plus en plus précisément une maladie particulière. Le médecin hippocratique cherche des symptômes visibles indiquant les changements internes invisibles en cours chez un malade.

Le traité Le pronostic recommande les principales observations à faire: Dans ce traité, les observations cliniques sont des compte-rendus très détaillés, notant l'évolution de la maladie, jour par jour, d'un patient particulier nom, lieu géographique, condition sociale , soit au total 42 patients en tout.

Parmi les premiers à reprendre ce modèle d'observations détaillées, on trouve Guillaume de Baillou [ 70 ]. À partir de là, l'auteur du traité De l'art se propose de passer du visible à l'invisible, c'est-à-dire de percevoir non seulement les maladies apparentes à la surface du corps, mais aussi celles qui se cachent à l'intérieur.

Le rôle du pronostic hippocratique a été diversement interprété par les spécialistes. Debru, l'un des buts avoué du pronostic hippocratique, est aussi de séduire et d'être admiré: La maladie est aussi un processus historique. Dans le traité Le Pronostic , après avoir dit que le danger est d'autant plus grand que le visage s'éloigne de son apparence habituelle, la description originale est la suivante:.

Le pronostic traduction Littré. Le texte précise que le médecin doit confronter ces observations avec des données d'interrogatoire sur des causes telles que l'insomnie, la diarrhée ou le jeûne. Si c'est le cas, le patient peut se rétablir en un jour et nuit.

En l'absence de ces causes, si le patient n'est pas rétabli dans le même intervalle de temps, il est près de la mort [ 69 ].

C'est une déformation de l'extrémité des doigts ou des orteils n'intéressant que les parties molles et les ongles. Le procédé est décrit dans Des Maladies II , pour détecter de quel côté est le bruit afin de déterminer l'endroit d'incision pour l'évacuation de liquide ou de pus. Il teste lui-même la méthode pour entendre effectivement la fluctuation du liquide.

Il rend hommage à l'exactitude d'Hippocrate, mais il lui reproche de n'avoir pas compris que le bruit de clapotis suppose une collision d'air et de liquide, donc aussi une présence d'air dans la cavité pleurale pneumothorax [ 81 ]. Elle se situerait dans le cadre plus général des médecines traditionnelles d'autres civilisations, plus proche des médecines naturelles que de la médecine académique moderne, laquelle est surtout fondée sur la méthode anatomo-clinique et les sciences biologiques.

Le savoir hippocratique est conjectural, à partir de suppositions fondées sur des apparences phainomena. Dans des textes hippocratiques De l'ancienne médecine, 9 , l'art médical se rapproche de la navigation [ 86 ] , c'est le pilote d'un navire qui doit affronter de nombreuses forces mouvantes et changeantes.

Les théories hippocratiques se basent sur l'observation intégrée dans un vaste ensemble d'analogies familières. La structure anatomique est inséparable de sa fonction présumée cause finale ou telos.

Le médecin hippocratique ne pratique pas la dissection humaine, il cherche à reconstituer l'intérieur du corps à partir de l'examen en surface, ou de l'observation de dissections animales [ 91 ]. La disposition et la forme des os est dans l'ensemble exacte.

Cette connaissance assez précise s'expliquerait par l'étude des luxations et fractures, principal sujet des traités chirurgicaux, et la longue résistance des os à la décomposition, après la mort.

Ce sont les ligaments qui ont pour fonction de maintenir l'ensemble et provoquer le mouvement, ces ligaments sont appelés neura, terme désignant, dans le contexte hippocratique, à la fois les tendons et les nerfs [ 91 ]. Le corps est parcouru par des conduits phlebes, à la fois les veines et les artères sans distinction. Ces conduits répartissent le sang, l'air ou les humeurs, séparément ou ensemble.

Le terme moderne trachée est une abréviation du terme hippocratique trachée-artère. Le pouls artériel n'est pas encore connu et ne sert pas au diagnostic.

Si les battements artériels aux tempes sont bien observés, ils sont vus comme manifestation pathologique [ 91 ]. Ce savoir vasculaire peut servir d'indice de datation d'un texte hippocratique. Ces textes montrent le renversement progressif d'un point de vue: Les organes digestifs sont mal connus. La digestion est vue comme une sorte de lutte où la nature humaine triomphe de la nature de l'aliment, ou encore comme une sorte de cuisson dans une marmite, ou de fermentation dans une cuve.

L'utérus féminin est l'organe qui suscite le plus l'imagination chez le médecin hippocratique. La matrice parait dotée d'une vie propre, c'est comme un animal de compagnie récalcitrant, que l'on peut attirer par des saveurs sucrées ou refouler par des mauvaises odeurs [ 88 ]. La menstruation est vue comme un processus absolument nécessaire de purification, d'évacuation de mauvais sang.

Le fait de ne pas avoir ses règles normales est considéré comme très dangereux, et le début de la ménopause est compris comme une stagnation de poison ou de putréfaction, dans le corps de la femme [ 94 ]. Le cerveau est vu comme un organe double les deux hémisphères séparé par une membrane. La moelle épinière reste aussi vague, selon l'auteur du traité Des chairs, elle n'est pas semblable à la moelle des os, car elle est la seule à avoir des enveloppes en étant réunie au cerveau.

L'intelligence procède du cerveau, réceptacle des sensations, par l'intermédiaire de l'air et du sang [ 95 ]. Le cerveau agit aussi comme une éponge, attirant à lui les humeurs du corps pour les distribuer à nouveau.

Les hippocratiques attribuent aux autres organes de nature spongieuse poumons, rate, foie Les textes hippocratiques présentent différentes théories sur le rôle et la fonction des humeurs fluides liquides du corps correspondant à une phase de formation ou de discussions. Cette phase aboutit à une théorie d'ensemble dite théorie des quatre humeurs, exposée nettement dans le traité De la nature de l'homme. Ce traité est attribué à Polybe, disciple et gendre d'Hippocrate.

Cette théorie deviendra la grande théorie hippocratique par excellence, alors qu'il ne s'agit, au temps d'Hippocrate, que d'un point de vue minoritaire, toujours contesté par de nombreux auteurs plus tardifs [ 97 ]. Elle relie les quatre humeurs aux quatre éléments, et aux quatre saisons, en établissant quatre tempéraments englobant le corps et l'âme ou esprit soma et psyché.

Cette dernière théorie, achevée et popularisée par Galien, est celle qui dominera la pensée médicale jusqu'à l'époque moderne [ 98 ]. La ou les théorie s des humeurs rassemblent des données empiriques médicales, et des éléments philosophiques présocratiques.

Divers fluides ou liquides s'écoulent du corps en état de santé ou de maladies et de blessures: Cette évacuation extérieure met sur la voie d'une représentation intérieure où les liquides coulent rhein dans le corps. Le corps est le siège d'une hydraulique et d'une hydrographie, avec sources, rivières et embouchure, du haut vers le bas, selon la voie du moindre obstacle.

Les textes hippocratiques n'accordent pas de nombre fixe aux principales humeurs qui sont deux, trois ou quatre. La plupart accordent une importance pathologique à deux fluides, le phlegme et la bile. Des textes postérieurs distinguent bile jaune et bile noire, les derniers établissent quatre humeurs sang, phlegme, bile jaune et bile noire.

Le phlegme est un terme grec désignant à l'origine une substance associée à la combustion ou à l'inflammation on le retrouve dans des vieux termes médicaux comme phlegmasie - inflammation - ou anti-phlogistique - anti-inflammatoire -, ou toujours actuel comme phlegmon. La bile qui sera précisée bile jaune est présente dans les vomissements et la diarrhée, c'est un irritant qui interfère avec la bonne digestion.

De nombreux textes placent les maladies entre deux pôles: Enfin, cette bile noire peut s'opposer au sang rouge qui entretient et donne la vie [ 98 ]. Si la médecine hippocratique est influencée par les philosophes présocratiques, elle cherche aussi en tant que médecine à affirmer son autonomie.

C'est ici que les textes hippocratiques divergent, paraissant même polémiquer entre eux. Des textes, dits de médecine philosophique, s'appuient sur la primauté de la philosophie naturelle pour établir la nature de l'homme afin de pratiquer la médecine. On y retrouverait les influences diverses d' Anaxagore , d' Héraclite , d' Empédocle , de Démocrite Ainsi le traité Des vents fait de l'air l'élément constituant essentiel, ce qui est proche d' Anaximène de Milet.

Au moins deux grands textes présentent un point de vue inverse. Selon De l'ancienne médecine: De la nature de l'homme récuse aussi la médecine philosophique fondée sur un seul, deux ou trois éléments constitutifs de l'univers, systèmes insuffisants pour rendre compte de la totalité des phénomènes médicaux.

L'auteur présente alors son propre modèle, reprenant celui d'Empédocle 4 éléments cosmiques liés à 4 qualités fondamentales pour son potentiel explicatif [ ].

La maladie est considérée comme évoluant en trois phases:. Sont ainsi distinguées des affections des jours pairs et des jours impairs, de différentes périodes, ainsi que les fièvres quartes, quintanes, septanes, nonantes Il s'agit d'une sorte de numérologie , où le nombre joue un rôle de principe organisateur, analogue à celui d' Hésiode jours fastes et néfastes ou de Pythagore proportions et harmonie [ ]. C'est une mystique des nombres qui, à partir de la réalité clinique des fièvres intermittentes , cherche à appréhender le déroulement de toutes les maladies [ ].

S'il existe bien une rupture avec les moyens magiques et incantatoires, il y aussi une continuité avec les autres moyens déjà connus, au nombre de trois: Plus de noms de plantes en très grande majorité , de substances animales et minérales se retrouvent dans le Corpus. La plupart d'entre eux ont été identifiés, au moins de façon générique. La posologie est approximative, et les prescriptions ne correspondent pas toujours à des données modernes, par exemple l' huile de lin n'est pas utilisée comme laxatif courant, mais pour traiter les maladies de l'utérus [ ].

Si la valeur de nombreux remèdes peut être confirmée du point de vue moderne, on trouve aussi des utilisations de type magique ou symbolique, notamment dans le domaine gynécologique [ ]. Ces remèdes visent essentiellement à évacuer les humeurs mauvaises par le haut vomitifs , expectorants A cela peuvent s'ajouter fumigation , bains de vapeurs L'un des remèdes les plus puissants, alors discuté, était l' hellébore.

En règle générale, la médecine hippocratique est très respectueuse du patient, le traitement est doux, tout en cherchant à garder le patient propre et à prévenir toute aggravation. Par exemple, l'eau propre ou le vin étaient utilisés pour préparer les lieux d'incisions. Des baumes apaisants émollients étaient parfois utilisés [ ]. Elles ont pour but d'évacuer les liquides impurs, lorsque les remèdes n'ont pas été suffisants. La saignée est le moyen le plus souvent utilisé.

Les textes donnent la liste des nombreux points où l'on pouvait saigner, en se basant sur l'état de la maladie et sur la force du malade [ ]. Une méthode souvent employée était celle des ventouses scarifiées, consistant à pratiquer une petite incision suivie de l'apposition d'une ventouse [ ]. L'incision permet aussi d'évacuer le pus d'un abcès, les liquides d'épanchements ou autres collections suppurées.

Elles apparaissent comme les moyens ultimes. L'emploi des cautères consiste à provoquer des brûlures cutanées en des endroits précis afin de barrer la route au cheminement du mal. Le patient cautérisé, couverts de cicatrices, est une figure de la comédie antique [ ].

D'autres traitements tels que l'application de différents baumes sont également proposés [ ] , [ ]. Les utilisations du spéculum rectal, un dispositif médical courant, sont exposés dans le Corpus hippocratique [ ]. Les traités chirurgicaux sont principalement Des articulations , Des fractures , Plaies de tête On y trouve des conseils sur la réduction des luxations et des fractures simples.

L'auteur montre une bonne connaissance des blessures typiques et de toutes sortes de fractures. Sa maîtrise technique lui permet de pratiquer jusqu'à la trépanation enlever un morceau d'os crânien.

Il distingue la simple fêlure de l' apophyse d'une vertèbre douloureuse mais peu grave d'une fracture-luxation du corps vertébral, beaucoup plus dangereuse [ ]. Ces textes impliquent un savoir anatomique osseux et un savoir-faire technique palpation, manipulation. Il refuse de faire de l'art médical un spectacle, préférant l'intérêt de son patient aux applaudissements de la foule [ ]. La diététique tient une place centrale dans la thérapeutique hippocratique. Selon des textes comme Du Régime vers av.

De l'ancienne médecine fait de l'invention de la cuisine le début de la médecine. En inventant la cuisine, les hommes passent du cru indigeste au cuit bénéfique. La cuisine fonde et entretient une nature humaine qui se distingue de celle des bêtes sauvages.

En cela les savoirs et techniques culinaires inspirent la préparation des remèdes, expliquant l'existence de la médecine [ ]. La diététique vise d'abord à rétablir l'équilibre naturel des quatre humeurs.

Ou encore, Hippocrate pensait tantôt le repos, tantôt l'exercice, d'une importance souvent capitale [ 27 ]. Dans la diététique hippocratique, on classe les aliments en fonction de leurs propriétés correspondant aux quatre humeurs. Ils peuvent échauffer ou refroidir, humidifier ou assécher. D'autres relâchent le ventre ou le resserrent, sont nourrissants ou amaigrissants, provoquent des renvois ou des vents [ ].

Comme pour la médecine traditionnelle chinoise , pour rester en bonne santé au fil des saisons, il faut avoir une nourriture équilibrée et appropriée aux besoins du moment.

Le régime des malades les plus faibles se limitait aux boissons. L'eau est considérée froide et humide et s'oppose au vin sec et chaud.

Par analogie de couleurs, le vin rouge est jugé fortifiant pour le sang et le vin blanc diurétique. Les breuvages à base de miel sont fréquemment utilisés comme le mélicrat le terme hydromel est postérieur à Hippocrate. Le mélicrat est du miel mélangé à de l'eau ou du lait, bu cru ou bouilli. L'oxymel est du miel dans du vinaigre, à dosage variable selon les utilisations [ ]. Ces conceptions qui ont largement dominé la médecine en Occident pendant plus de mille ans ont laissé des traces importantes dans la culture populaire.

Cette tradition survit également dans certaines pratiques culinaires manger du melon avec du jambon cru, en début de repas, des poires au vin en dessert, boire un digestif en fin de repas ou dans certains conseils diététiques de nos grands-mères comme ne pas boire en milieu du repas. Cette diététique s'inscrit dans un mode de vie. Hippocrate pensait tantôt le repos, tantôt l'exercice, d'une importance souvent capitale.

Inscription gratuite et rapide !