Imperial Cleaning

Anarcho-communisme

C'est la recherche du profit qui constitue le mobile principal du capitalisme.

Trouvez nous

Menu de navigation

Les conflits sont le moteur principal des grands changements sociaux. Un mode de production est un ensemble constitué par les forces productives et les rapports sociaux de production. À chaque étape de l'évolution sociale, le mode de production traduit un état de la société. Le mode de production est social car sans les forces productives, il ne saurait être question de production. Le mode de production ne peut donc être réduit à son seul aspect technique.

Les forces productives regroupent les instruments de la production, la force de travail des hommes, les objets du travail, les savoirs et les techniques en vigueur, l'organisation du travail. À l'occasion de ces activités de production, les hommes nouent entre eux des relations sociales.

Le mode de production est un des concepts fondamentaux de Marx. La succession des modes de production peut être schématisée de la manière suivante: Dans la société communiste, la contribution productive pourra mettre en application le principe résumé dans la formule: Toutefois, Marx s'inscrit dans une pensée dialectique, à l'opposé du mécanisme présent dans les matérialismes antérieurs, c'est-à-dire qu'il voit la conscience comme rôle déterminant dans le déroulement de l'histoire.

C'est grâce à la conscience que le prolétariat se transforme d'une classe en soi en classe pour soi, c'est-à-dire qu'elle devient une classe consciente de ses intérêts de classe: L'histoire reste une somme de contingences soumises aux aléas de la lutte des classes.

L'histoire n'est donc pas un évolutionnisme linéaire entre mode de production mais une transformation dialectique avec en son centre la prise d'une conscience de classe aux prises avec les fluctuations des luttes de classes à des moments donnés de l'histoire. En se développant, les forces productives entrent de plus en plus en contradiction avec les rapports sociaux de production qui n'évoluent pas au même rythme.

Au-delà d'un certain seuil, le système est bloqué. Une époque de révolution sociale débute qui a pour fonction de faire disparaître les rapports de production anciens pour permettre le développement de rapports plus conformes au niveau atteint par les forces productives. L'accumulation primitive du capital est définie comme le processus de création des conditions à la naissance du capitalisme.

La production du capitalisme suppose deux conditions préalables. Il s'agit de l'existence d'une catégorie sociale, formée d'hommes dépourvus de moyens de production et contraints de vendre leur force de travail, et de l'accumulation de richesses indispensables pour créer des entreprises de type capitaliste.

Il faut donc que soient réunies les conditions nécessaires à la naissance de deux classes fondamentales de la société capitaliste. L'accumulation prend une grande importance dès l'avènement de la révolution industrielle.

La distinction entre travail et force de travail est au centre de l'analyse de la répartition. Ce que vend l' ouvrier est sa force de travail. Sa rémunération s'établit à un niveau qui correspond aux dépenses socialement nécessaires pour assurer son renouvellement.

C'est une marchandise comme une autre dont la valeur est déterminée par la quantité de travail social que demande la production. La valeur d'échange d'un produit, est cette valeur sociale, à laquelle on applique une plus-value souvent issue du sur-travail. Or la force de travail a pour caractéristique de donner plus de travail que n'en nécessite son entretien. La plus-value est la valeur supplémentaire produite par le salarié que le capitaliste s'approprie gratuitement et légalement. La plus-value est la forme de la spoliation du prolétaire en régime capitaliste.

Le profit est la forme modifiée de la plus-value qui se manifeste comme un excédent. C'est la recherche du profit qui constitue le mobile principal du capitalisme. Les activités ne sont développées que si elles sont rentables et la rentabilité est fonction du taux de profit obtenu rapport entre le profit et l'ensemble des capitaux investis.

L' accumulation du capital entraîne une baisse à long terme du taux de profit d'où une baisse tendancielle du taux de profit. C'est un indice des limites historiques du capitalisme. Or il n'y a que le travail vivant qui soit créateur de valeur, le travail mort étant le capital ne s'animant que par l'intermédiaire de la force de travail.

De la sur-accumulation du capital excès d'accumulation découlera la paupérisation de la classe ouvrière. Le capitalisme est victime de sa propre logique. Il est de moins en moins capable de gérer ses contradictions et s'achemine vers une crise inéluctable. Le produit du travail humain expression redondante par ailleurs doit donc exister idéalement dans la représentation du travailleur, autrement dit le travail vise idéalement un objet qui remplirait parfaitement une fonction [ réf.

Marx définit les éléments essentiels qui constituent une classe sociale. La position de l'individu dans les rapports de production travailleur ou exploiteur est selon lui le principal élément qui permet la définition de la classe sociale.

En même temps, Marx considère que pour qu'il y ait véritablement une classe, il doit y avoir une conscience de classe: Pour cela, elle instaure l' État , l'instrument politique de sa domination: Dans toute société, il y a certaines idées, certaines croyances et certaines valeurs qui dominent la vie sociale et culturelle.

Ces idées dominantes sont produites pour l'essentiel par la classe dominante. Dès lors, ces idées expriment majoritairement la domination de cette classe, c'est-à-dire la justifient et s'efforcent de la pérenniser.

Ces idées dominantes imprègnent les esprits, et ainsi les exploités ont souvent une vision du monde allant contre leurs intérêts réels. En réalité, la lutte des classes a été théorisée bien avant lui, notamment par les historiens de la Restauration - tels que François Guizot ou Augustin Thierry. Ainsi la fin de la lutte des classes serait atteinte une fois les classes sociales éteintes, dans le communisme.

Le dépérissement de l'État doit passer par plusieurs étapes:. Le rapport du marxisme au totalitarisme est controversé, certaines critiques portant non seulement sur les actions des régimes déclarant s'inspirer du marxisme , mais sur la pensée de Marx elle-même. Des régimes politiques dictatoriaux pratiquant l' économie planifiée , désignés après la Seconde Guerre mondiale sous le nom collectif de bloc de l'Est , se sont revendiqués du marxisme-léninisme.

Même si plusieurs courants marxistes se sont opposés à l' URSS dès son apparition, la plupart des principaux partis communistes , en partie financés par le régime soviétique, lui sont restés fidèles pendant des décennies.

S'interrogeant sur les rapports entre marxisme et totalitarisme, Raymond Aron écrivait dans ses mémoires: Qu'il constitue la réalisation authentique de l'idée socialiste-marxiste?

L'homme Marx qui plaida toute sa vie pour la liberté de la presse, révolté par tempérament, nous l'imaginons mal apologiste d'un État despotique. À la suite de la révolution d'Octobre , la prise de pouvoirs des bolcheviks en Russie et la création de l' Internationale communiste , la version dominante du marxisme fut le léninisme , une doctrine autoritaire qui renforça le pouvoir d'État en Russie.

Mais différentes tentatives de synthèse entre anarchisme et marxisme ont été élaborées par la suite. Il s'agit pour l'anarchisme de se réapproprier la conception matérialiste de l'histoire, et pour le marxisme majoritaire de se débarrasser de visées étatistes et autoritaires. Il y a deux sortes de communisme: Il y a des expériences de communisme anarchiste en Ukraine dans divers cantons ou villages qui sont cependant trop courtes pour que l'on puisse en retirer un enseignement, cependant il reste des écrits de Makhno au sujet de Goulai Polié et de ses environs.

L'expérience la plus importante qui ait existé de mise en pratique du communisme anarchiste a eu lieu en Espagne durant la période révolutionnaire allant de à Dans certaines parties les communes ou collectivités vivent selon le communisme anarchiste, dans d'autres parties le collectivisme libertaire. L'expérience espagnole est controversée dans la mesure où certains mettent en avant le vécu démocratique et populaire, tandis que d'autres soulignent que les idées anarchistes n'ont pas permis d'organiser la victoire contre le soulèvement fasciste.

L' Armée zapatiste de libération nationale EZLN dans la province mexicaine du Chiapas organise les zones qu'elle contrôle sur un modèle proche du communisme libertaire: Ces structures constituent une véritable administration qui remplace l'État dans certaines parties de cette région, où son autorité est presque absente depuis [ 6 ].

Il y a eu d'autres exemples de mise en pratique de communisme libertaire: Certains comme Pierre Clastres considèrent que le mode d'organisation de certaines sociétés traditionnelles extra-occidentales situées dans différentes parties du monde Amériques, Afrique, Asie, Polynésie , et qui ont perduré durant des millénaires, sont assez similaire au moins en partie à l'Anarcho-communisme [ 7 ].

Ces systèmes d'organisation mettent en valeur la satisfaction du besoin de chacun, et non le surplus et le bénéfice de quelques-uns au détriment de tous.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Révolution sociale espagnole de et Confédération nationale du travail Espagne. Sur les autres projets Wikimedia: Anarcho-communisme , sur Wikimedia Commons. Il existe une catégorie consacrée à ce sujet: L'Anarchie, journal de l'ordre Anarchism: Association internationale des travailleurs Internationale antiautoritaire Internationale des fédérations anarchistes International Union of Anarchists Black Bridge International International Working People's Association Solidarité internationale libertaire Anarkismo.

Palette Personnes liées au mouvement anarchiste Palette Anarchisme par zone géographique. Manifeste du parti communiste Le Capital Réforme sociale ou Révolution? L'État et la Révolution Petit Livre rouge. Anticommunisme Comparaison avec le nazisme. Ligue des communistes Parti communiste de l'Union soviétique Parti communiste chinois Partis communistes dans le monde Internationale communiste Quatrième Internationale.

Socialisme libertaire Collectivisme libertaire Anarcho-syndicalisme. Anarchie Anarchisme Antiautoritarisme Anticapitalisme Antiétatisme Conseil ouvrier Conscience de classe Communisme primitif Coopérative de travail associé De chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins Démocratie directe Économie de don Entraide Especifismo Esclavage salarié Fédéralisme Grève générale Internationalisme Lutte des classes Plateformisme Magasin gratuit Société sans État Société sans classes.

La Conquête du pain Champs, usines et ateliers L'Entraide, un facteur de l'évolution. Anarcho-communisme Extrême gauche Anarchisme par courant.

Espaces de noms Article Discussion.